sexta-feira, junho 12, 2009

"Poème du temps qui ne passe"


"Les chambres lettres déchirées
Il en reste des cris éteints le désordre d'avoir
Eté le désordre toujours d'être
A partir d'un
Certain jour vivre n'est plus jamais que sur-vivre
Plus jamais que ce désordre appelé dérisoi-rement mémoire"
Les Chambres, "Poème du temps qui ne passe" de Louis Aragon

2 comentários:

João Ramos Franco disse...

L'homme n'est pas la négation de l'enfant, mais son développement, et malheur à qui veut barrer ce qu'il fut ! (Le Libertinage)
Citations Aragon
João Ramos Franco

clanDestino. disse...

Aqui. Não falta sentido.

D.